Témoignages

victimes-albion.fr     Postez votre témoignage.
  Adherent        Hossegor - 11 Septembre 2014
Un Monologue Madame Bellegrand
Le 9 septembre dernier, je suis allé à Bordeaux avec Lény Paris, afin d'être témoin en tant qu'adhérent et conseiller. Il s'agissait d'une revalorisation. Autant vous dire que dans ces endroits là aucune salle d'attente n'existe... Reçus par Mr Pougier Médecin en chef des Armées Général ( Gendarmerie d'Aquitaine), le Capitaine Bertin et la chargée des dossiers Madame Bellegrand. Je me suis interposé car Madame Bellegrand est intervenu de façon très agressive lorsque Lény Paris lui a rappelé qu'il avait du insister et prendre un avocat pour avoir son expertise. Je me souviens bien avoir téléphoné pour lui et envoyer des fax qui ne passaient pas ... Elle m'a répondu que le service public était débordé et en pleine restructuration...J'adore. Monsieur Paris lui a demandé un peu de respect envers qui elle parlait et étant Représentant de l'association, au nom des autres victimes. Elle a immédiatement haussé la voix, et d'ailleurs a couvert la notre, à nous deux réunis...Bonjour l'ambiance et la DICTATURE. J'ai donc souligné à Madame Bellegrand qu'elle était ARROGANTE et je lui ai dit qu'elle mentait comme elle respirait. Je lui ai tendu la copie d'une lettre envoyée en recommandée de l'Association, elle n'en a pas voulu, et a fait un geste de rejet, j'ai considéré qu'elle était méprisante et manquait de respect à Lény Paris. Dans ce genre d'endroit, on a le droit de subir, "Ne Pensez pas. On pense pour vous" J'ai pris des notes, et surtout les noms , j'ai bien vu que ça les gênait, et à partir de ça tout a déraillé... Autant vous dire ce qu'il vous attend devant Madame Bellegrand, Secrétaire de la Commission de Réformes de Bordeaux. Si nous devions la distinguer, elle recevrait la Médaille d'OR de la MAUVAISE FOI. Je vous soutiens tous, en espérant La Vérité, bien des choses à vous , CLP
  MR anonyme        Plan d'Orgon - 11 Septembre 2014
Electricien et Chef de Site de 1971 à 1978
Sous-Officier, technicien de l’Armée de l’Air, j‘ai été affecté au 1er GMS au Plateau d’Albion de 1971 à 1978. Durant ces 7 années, j’ai travaillé quotidiennement sur les Zones de Lancement des Missiles Stratégiques. Cette affectation était pour nous prestigieuse ! Maintenances, dépannages était notre quotidien, quelques soient les heures et les conditions météorologiques ! Nous étions à l’intérieur du Silo à une distance de 0 à 10 mètres de la Tête Nucléaire. Nous n’avions aucune tenue NBC, ni de dosimètre pour mesurer le rayonnement auquel nous étions soumis ! Aucune visite médicale spécifique ! A plusieurs reprises, nous en avions fait la demande oralement à notre hiérarchie, mais en vain ! A l’époque nous étions conscients des risques que nous encourions ! Mais notre mission était, pour nous jeunes sous-officiers, primordiale ! ! ! On Aimait NOS SILOS, NOS MISSILES ! ! ! J’estime mon temps d’exposition à proximité de la tête nucléaire à entre 5000 et 6000 heures en 7 ans. Aujourd’hui, j’ai ce qu’on appelle vulgairement une « longue maladie ». J’ai contacté plusieurs de mes anciens collègues ; malheureusement je m’aperçois qu’un bon nombre développe des maladies : cancers, nécroses, problèmes pulmonaires graves etc…… et malheureusement certains ne sont plus là ! Il faut penser que les S.S.B.S du plateau d’Albion ont été opérationnels jusqu’en 1996 ! Des centaines de militaires ont été exposés à des radiations ! ! Peut être que certains connaitront des problèmes d’ici quelques années ! ! (je ne leur souhaite pas) C’est maintenant que nous devons agir ! ! Recenser le maximum de personnes (militaires techniciens, commandos de l’air, gendarmes etc….) ayant travaillé sur ZL et au DAMS ! Que toutes ces personnes apportent leur témoignage sur leur état de santé, leur mission, et les conditions de travail ! ! ! Bon nombre de questions se posent ! Les autorités doivent y répondre ! Il faut être OBJECTIF ! Cordialement Mr Anonyme
  Marie Laure        - 03 Septembre 2014
Je me permet de vous dire tout mon soutien pour votre combat courageux. Je sais que ce n'est pas facile d'affronter les difficultés et pressions administratives afin d'être reconnus comme victimes irradiées. Mais c'est avec et autour de cette résistance que le COMBAT pour les droits des Victimes du Plateau d'Albion peut CONTINUER afin d'obtenir cette reconnaissance !!!!
  PARIS        - 03 Septembre 2014
N'hesitez pas à témoigner
Bonjour à tous ! Envoyez nous vos Témoignages et vos Avis de Recherches. Le site est dédié aux victimes civiles ou militaires et est conçu pour cela. Un grand merci car c'est avec vos témoignages que nous avancerons ensemble ! Le Président, Lény Paris

<<<   Prec.       1    2    [3]